INFO BFMTV. Paris: des escrocs aux encarts publicitaires détournent 36,5 millions d’euros

INFO BFMTV. Six personnes, soupçonnées de vendre de fausses annonces publicitaires dans divers supports, ont été interpellées lundi 19 février. Parmi elles, deux frères, décrits comme les principaux commanditaires de cette vaste arnaque, ont été mis en examen.

info bfmtv. paris: des escrocs aux encarts publicitaires détournent 36,5 millions d’euros

Police (Photo d’illustration)

Leurs petites entreprises ne connaissaient pas la crise. Six personnes, soupçonnées de se livrer depuis plusieurs années à des escroqueries aux encarts publicitaires, ont été interpellées, lundi 19 février, dans le 8e arrondissement à Paris, au Perreux-sur-Marne, à Bry-sur-Marne (Val-de-Marne) ainsi qu’à Figari (Corse-du-Sud) par les enquêteurs du groupe interministériel de recherche (GIR) de la police judiciaire parisienne.

Ces trois hommes, -dont les frères A. décrit comme les principaux commanditaires de cette arnaque-, et trois femmes ont été placés en garde à vue dans le cadre d’une information judiciaire ouverte des chefs d’”escroqueries”, “association de malfaiteurs”, “blanchiment en bande organisée”, “faux et usage de faux”, “pratiques commerciales trompeuses”, “travail dissimulé” et “soustraction frauduleuse à l’impôt”.

Voitures, tableaux, montres de luxe

La perquisition de leurs logements et des locaux de leurs sociétés a donné lieu à la saisie d’une impressionnante quantité de biens haut de gamme. À commencer par douze voitures de luxe, dont notamment une Bentley, une Ferrari California et une Rolls Royce, modèle Wraith Mansory. Mais également treize œuvres d’art, dont une sculpture de Jean-Michel Basquiat, une statue de gorille Orlinski et plusieurs tableaux d’artistes du street art.

Ont été saisis aussi: 140 bouteilles de grands crus classés, 33 montres de luxe dont plusieurs Rolex, Richard Mille, Audemars Piguet et Patek Philippe, de nombreux vêtements griffés des principales marques de luxe ainsi que 110.000 euros en liquide et sur des comptes bancaires. Ces avoirs criminels doivent faire l’objet d’une estimation prochaine par un commissaire-priseur.

Au cours de leurs auditions, les six suspects ont nié leur participation aux faits reprochés. Les enquêteurs du GIR 75, alertés par la direction départementale de la protection des populations (DDPP), -anciennement connue sous le nom de direction de la concurrence, de la consommation et de la répression des fraudes-, ont établi que ces escrocs présumés avaient démarché des centaines de patrons de petites et moyennes entreprises afin de leur proposer la publication d’une publicité dans un magazine ou sur un site de référencement sur Internet à des tarifs très avantageux. Avant d’exiger le paiement de plusieurs mensualités à des prix prohibitifs.

Selon les premières investigations, ces pratiques commerciales trompeuses ont été mises en place au début de l’année 2016 et ont perduré jusqu’au moment de l’interpellation des principaux protagonistes et de leurs complices.

Construction de villas en Corse

Les enquêteurs sont parvenus à chiffrer le préjudice subi par des centaines de victimes à plus de 24 millions d’euros. Dans le même temps, les escrocs présumés ont détourné près de 4,7 millions d’euros dus aux impôts et 7,7 millions d’euros au titre de l’Urssaf. Soit près de 36,5 millions d’euros.

Les frères A., âgés de 50 et 55 ans, sont suspectés d’avoir blanchi une large partie du fruit de leurs arnaques en investissant, via une société civile immobilière, dans la construction de villas de luxe à Figari, une petite commune de Corse-du-Sud, ancrée dans les terres entre Porto-Vecchio au nord et Bonifacio au sud et bordée par des eaux cristallines.

Ils ont finalement été mis en examen par une juge d’instruction parisienne, avant d’être placés en détention provisoire dans des prisons en Île-de-France. Les quatre autres mis en cause, parmi lesquels figurent leurs compagnes, ont été remis en liberté avec une convocation devant la justice en vue de leur mise en examen.

Sollicité à plusieurs reprises par BFMTV, le parquet de Paris n’a pas donné suite.

News Related

OTHER NEWS

Vieillir à domicile coûte-t-il vraiment moins cher qu'aller en Ehpad?

1216 euros par mois en moyenne, c’est le coût moyen sur 20 ans qu’il faut prévoir pour vieillir dignement chez soi de 65 ans à plus de 85 ans. Aller ... Read more »

Face à une fronde syndicale majeure en Suède, Tesla décide de poursuivre l’État

À l’origine des protestations : le refus de Tesla d’adhérer à une convention collective sur les salaires. Le géant américain Tesla, confronté au refus des employés du secteur postal suédois ... Read more »

Nucléaire : près de 100 millions d'euros pour six projets français de réacteurs innovants

Vers l’infini, et au-delà (ou pas). Six projets supplémentaires de réacteurs nucléaires “innovants” feront l’objet d’un soutien de l’État français, à hauteur de 77,2 millions d’euros, auquel s’ajoute un accompagnement ... Read more »

JO-2024: quasi doublement du prix des tickets de métro parisiens pendant l'été

JO-2024: quasi doublement du prix des tickets de métro parisiens pendant l’été Le prix du ticket de métro parisien à l’unité va quasi-doubler durant l’été, a annoncé la présidente du ... Read more »

Hautes-Alpes: 10 à 15 cm de neige en vallée, jusqu'à 25 dans le Valgaudemer et les Écrins

Le département des Hautes-Alpes a engagé pas moins de 150 personnes depuis 4 heures du matin ce mardi 28 novembre. 10 à 15 cm de neige sont tombés en vallée ... Read more »

Hyundai et Kia dévoilent l'«Universal Wheel Drive System»

Module du système Uni Wheel SEOUL, 28 nov. (Yonhap) — Les constructeurs automobiles locaux Hyundai Motor et Kia Corp. ont dévoilé un nouveau système de traction intégré dans la roue ... Read more »

L’oryctérope du Cap, un animal unique en son genre

L’oryctérope du Cap est le seul membre de son genre, n’ayant aucun parent proche vivant aujourd’hui. Même s’il est appelé aardvark en afrikaans, ce qui signifie “cochon de terre”, il ... Read more »
Top List in the World