« Conseil présidentiel de la science » : voici les 12 membres de ce nouveau comité intronisé par Macron

« conseil présidentiel de la science » : voici les 12 membres de ce nouveau comité intronisé par macron

Ce nouveau comité, composé de sept hommes et cinq femmes, s’est réuni une première fois ce jeudi matin, en marge du discours du chef de l’État sur la recherche. Le Parisien-DA/AFP/JOEL SAGET ; CNRS Images/Hubert RAGUET ; ENS Paris-Saclay/Alfonso Rodriguez ; Jeremy Barande ; AFP/FABRICE COFFRINI ; DR

Moyen de réconcilier les politiques et les scientifiques, ou simple organe consultatif de plus ? Un nouveau « Conseil présidentiel de la science » a été officiellement installé ce jeudi 7 décembre par Emmanuel Macron. Son entourage promettait cette semaine « une structure de consultation pour l’éclairer, l’aider à se projeter et à choisir les bonnes orientations en termes de politiques publiques sur le sujet ».

Ce nouveau comité est composé de douze membres, sept hommes et cinq femmes. Le groupe s’est réuni une première fois ce jeudi matin, en marge du discours du chef de l’État sur la recherche. « Ce sont des gens passionnants et j’ai pris beaucoup de plaisir à échanger avec chacun et chacune d’entre eux », confie la chercheuse en mathématiques et en informatique Claire Mathieu, l’une des douze personnes désignées.

Experts réputés

Tous sont des experts réputés dans leur spécialité. On y retrouve l’oncologue Fabrice André, directeur de la recherche de Gustave Roussy depuis 2020. Un autre médecin a été choisi : l’ophtalmologiste José-Alain Sahel, décoré notamment de la médaille de l’innovation du CNRS en 2012. Deux spécialistes des mathématiques les accompagnent : Claire Mathieu, donc, directrice de recherche au CNRS et médaille d’argent du centre en 2019, ainsi que Hugo Duminil-Copin, médaille Fields 2022.

La physique est représentée par Pascale Senellart, professeur de mécanique quantique à l’École Polytechnique, et Alain Aspect, prix Nobel de physique en 2022. Deux sièges sont occupés par deux chercheuses dans le domaine environnemental : la microbiologiste Aude Bernheim, prix du Collège de France pour les jeunes chercheuses et les jeunes chercheurs pour sa première édition en 2022, et l’écologue Sandra Lavorel, médaille d’or du CNRS en 2023.

L’instance consultative compte aussi un économiste (Jean Tirole, Prix Nobel 2014), un historien (Lucien Bély, président de l’Association des historiens modernistes des universités françaises et membre de l’Académie des sciences morales et politiques), un sociologue (Pierre-Paul Zalio, médaillé de bronze du CNRS en 2003) et une philosophe (Claudine Tiercelin, professeure au Collège de France). Tous participent bénévolement.

Le risque d’ « apparaître comme une caution scientifique »

À quoi servira vraiment ce Conseil présidentiel de la science ? Emmanuel Macron a notamment évoqué la possibilité de « dire ce qui va ou ne va pas, voir les émergences à penser, alerter sur des dysfonctionnements, bâtir des projets nouveaux… » Le groupe devrait échanger avec lui « au moins une fois par trimestre ». Il devra aussi cohabiter avec les nombreuses autres structures consultatives. On peut notamment citer le Comité de veille et d’anticipation des risques sanitaires (Covars) et le Haut Conseil pour le climat (HCC).

« On ressent une défiance entre les mondes politiques et scientifiques, alors si je peux apporter un peu de science à l’Élysée, ce serait avec plaisir ! On m’a dit que c’était pour parler de science, pas de politique scientifique et qu’il ne s’agirait pas de cautionner les choix politiques du président », raconte pour sa part Claire Mathieu.

Ces dernières années, la chercheuse n’a jamais caché, sur les réseaux sociaux, ses désaccords avec le gouvernement sur différents sujets, comme la réforme des retraites. « L’une de mes craintes est d’apparaître comme une caution scientifique », poursuit celle qui, bien qu’enthousiaste, se trouve encore « dans l’expectative ».

News Related

OTHER NEWS

Vieillir à domicile coûte-t-il vraiment moins cher qu'aller en Ehpad?

1216 euros par mois en moyenne, c’est le coût moyen sur 20 ans qu’il faut prévoir pour vieillir dignement chez soi de 65 ans à plus de 85 ans. Aller ... Read more »

Face à une fronde syndicale majeure en Suède, Tesla décide de poursuivre l’État

À l’origine des protestations : le refus de Tesla d’adhérer à une convention collective sur les salaires. Le géant américain Tesla, confronté au refus des employés du secteur postal suédois ... Read more »

Nucléaire : près de 100 millions d'euros pour six projets français de réacteurs innovants

Vers l’infini, et au-delà (ou pas). Six projets supplémentaires de réacteurs nucléaires “innovants” feront l’objet d’un soutien de l’État français, à hauteur de 77,2 millions d’euros, auquel s’ajoute un accompagnement ... Read more »

JO-2024: quasi doublement du prix des tickets de métro parisiens pendant l'été

JO-2024: quasi doublement du prix des tickets de métro parisiens pendant l’été Le prix du ticket de métro parisien à l’unité va quasi-doubler durant l’été, a annoncé la présidente du ... Read more »

Hautes-Alpes: 10 à 15 cm de neige en vallée, jusqu'à 25 dans le Valgaudemer et les Écrins

Le département des Hautes-Alpes a engagé pas moins de 150 personnes depuis 4 heures du matin ce mardi 28 novembre. 10 à 15 cm de neige sont tombés en vallée ... Read more »

Hyundai et Kia dévoilent l'«Universal Wheel Drive System»

Module du système Uni Wheel SEOUL, 28 nov. (Yonhap) — Les constructeurs automobiles locaux Hyundai Motor et Kia Corp. ont dévoilé un nouveau système de traction intégré dans la roue ... Read more »

L’oryctérope du Cap, un animal unique en son genre

L’oryctérope du Cap est le seul membre de son genre, n’ayant aucun parent proche vivant aujourd’hui. Même s’il est appelé aardvark en afrikaans, ce qui signifie “cochon de terre”, il ... Read more »
Top List in the World